UN FAUX REMAKE DE SHUTTER ISLAND

En voyant la bande-annonce, on s’attend à un remake de Shutter Island et en regardant les deux premières heures du film, on a l’impression d’être dans un remake de Shutter Island : Lockhart, jeune homme ambitieux travaillant dans la finance est chargé d’aller chercher son supérieur dans un étrange sanatorium en haut d’une montagne suisse. Le lieu est empreint de mystère, une veille légende selon laquelle le château aurait été créé par un baron obnubilé par la pureté de son sang ayant épousé sa sœur hante les esprits. Malgré tous ses efforts Lockhart n’arrive pas à quitter le lieu, est victime d’hallucinations… et finit par faire partie des patients contre sa volonté.

FRUSTRANT

Les trois premiers quarts du film sont une tentative incessante de poser le décor, de disséminer des indices auxquels le spectateur s’attache, cherchant une explication logique à tous ces mystères… en vain. Le scénario, pourtant plein de potentiel, s’écroule dans la dernière demi-heure avec une explication tellement attendue et absurde qu’écartée des possibilités. Il semble que l’ensemble du film ne soit en fait une excuse pour son réalisateur pour montrer l’étendue de ses talents : les effets visuels sont superbes, les plans sont maitrisés, l’ambiance installée, le lieu est fascinant…. Mais la fin laisse un goût tellement amer, une telle frustration, que tous ces beaux efforts ne font finalement pas leur office.

Louise FR

Publicités