Star +Star +Star +Star +Star +

J’ai eu l’occasion récemment de revoir Nos Meilleures Années, un très beau film italien de 2003, que j’avais vu il y a quelques années et dont j’avais gardé un souvenir ému. Ceux qui l’ont vu sentent leur cœur battre en repensant à Giorgia, Nicola et Mateo, et à ceux qui ne l’ont pas vu, j’ai envie de leur dire que je les envie.

Je les envie de ne pas s’être encore plongé dans ce merveilleux récit d’une famille italienne pendant la seconde moitié du XXe siècle, qui sait avec beaucoup de finesse mêler les évènements intimes et les bouleversements historiques. On est surpris par l’intensité des sentiments que les personnages éveillent en nous, par l’envie qui nous travaille de revenir à ce film quand on l’a interrompu.

Il est en effet difficile de le regarder d’une traite, du fait de sa longueur : 6 heures. Cette durée, ainsi que l’ampleur à la fois dans le temps et dans l’espace de sa narration, le rapproche d’avantage de la série que du film (le projet a été initié par une chaîne de télévision italienne), et le ressenti est également comparable : à la fin du film, comme à la fin d’une bonne série, on a l’impression de connaître les Mateo et Nicola comme des amis, d’avoir voyagé de Turin à Rome et de Palerme à Milan, d’avoir passé un bout de chemin avec les Carati.

Si vous avez des envies de soleil et de vacances en Italie, je ne saurais trop vous recommander ce petit chef d’oeuvre !

GUACAMOLE

 

Publicités