Reaching for the moon est une histoire d’amour, mais surtout une histoire sur l’amour, la jalousie qu’il peut causer et l’aigreur à laquelle il peut mener. C’est aussi une histoire vraie.

Nous sommes en 1951 lorsqu’Elizabeth Bishop, grande poétesse américaine du XXème siècle, décide d’aller retrouver une ancienne amie au Brésil, Mary. Tout de suite, alors que rien ne les prédestinait à s’aimer, en particulier leurs caractères, Elizabeth et Lota, la compagne de Mary, se voient irrémédiablement attirées l’une vers l’autre. Commence alors un triangle amoureux et une épopée tragique qui influenceront les œuvres poétiques d’Elizabeth et celles architecturales de Lota.

Bruno Barreto reprend tous les mécanismes du cinéma classique, à l’exception qu’il n’y a point de place pour un héros dans ce portrait de femmes modernes. Les décors naturels brésiliens sont éblouissants, comme le duo de comédiennes, possédé par une fièvre assez rare à l’écran. On aurait toutefois souhaité une plus grande liberté et originalité dans la réalisation. Alors même que l’histoire des deux héroïnes brisa bien des tabous dans leur temps, la mise en scène ne dépasse à aucun moment le classique, manquant alors parfois de justesse. En effet, d’autres plans auraient retransmis avec plus de finesse les sentiments des personnages à l’écran. A certains moments, plus de sobriété dans les émotions aurait été bienvenue. Mais heureusement, on frisait le niais sans jamais y toucher.

etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s