Ambiance morose, sombre, silencieuse, pesante. Dès les premiers plans, on reconnaît la pâte du réalisateur qui lui a valu tant de louanges pour Drive. Mais cette fois-ci, nous voilà entraînés en Thaïlande dans une histoire de réseau de drogue dissimulé par un club de boxe tenu par deux petits malfrats, Julian (Ryan Gosling) et son frère Billy. Un soir, Billy viole une prostituée avant de la tuer. Un flic s’en mêle et autorise le père de ladite prostituée à tuer Billy, générant la colère de sa mère (Kristin Scott Thomas) qui débarque des Etats-Unis pour se venger. Le problème : le flic fait régner l’ordre sur la ville d’une main de fer, en ayant recours à des méthodes plus que douteuses (sabre qu’il utilise pour trancher des mains, couper des têtes, ouvrir des estomacs) (yummi).

Alors oui, l’ambiance est incroyable, l’image nous plonge dans une atmosphère semblable à Drive, mais… ça ne va pas. Je dis un GROS non à ce film, trois raisons à cela :

1) Les personnages mettent trois plombes avant de parler

C’est très, mais alors très pénible. On croirait presque que les comédiens comptent dans leur tête avant de s’autoriser à dire leur réplique. Je pense que le réalisateur a voulu exploiter à fond ce qui lui a valu des louanges pour Drive (« tous ces silences, c’est formidable ! »), mais là, c’est too much. Pire, c’est chiant. Et qu’il arrête de demander à Ryan d’avoir les yeux embués / un regard de chien battu larmoyant – plus que chiant, ça, c’est très insupportable.

2) Le personnage incarné par Ryan Gosling est profondément agaçant

A la fois bad boy et homme de cœur, on ne sait plus où veut en venir le réalisateur, qui a cette horrible manie d’habiller Julian d’un T-shirt blanc quand il veut montrer son côté de gentil garçon et d’un T-shirt noir quand il sombre dans de monstrueuses colères et qu’il se met à cogner partout. Lourdeur, lourdeur…

3) Doux Jésus, c’est quoi cette musique ?

Voilà qu’on nous sort les violons ou autre instrument à cordes pour les scènes soi-disant tristes ou émou-vantes. Et évidemment, à chaque fois, on a droit à la face larmoyante de Ryan Gosling, mais ça, ça ne peut pas fonctionner à tous les coups (bon, aussi je ne suis pas une grande fan de Ryan, à savoir que je ne suis pas du type à avoir une photo de lui torse nu en fond d’écran). Ou alors, il faut avoir beaucoup d’humour car il est bien difficile de prendre au sérieux toutes ces scènes avec un tel fond sonore.

Mais bon, ne restons pas sur tous ces points négatifs, il y a des choses bien dans ce film (quand même) comme :

  1. Les scènes de karaoké (ayez beaucoup d’humour).
  2. La scène des plantés du bâton (J’en profite pour signaler que le moniteur de ski des Bronzés font du ski est mort il y a quelques semaines. Tristesse.)
  3. Kristin Scott Thomas est vraiment très très bonne dedans, en vulgaire madone. Ce n’est pas l’avis de tout le monde, mais moi elle m’a bien convaincue.
  4. La chorégraphie de la scène de boxe
  5. L’atmosphère, la noirceur des visuels, le piquant des couleurs des néons et du club de boxe dans la nuit thaïlandaise. Tu as aimé Drive ? Alors c’est sûr, tu vas savourer l’image.

Cachalot

etoiles-2etoiles-2etoilesetoilesetoiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Press Enter To Begin Your Search
×