Avant d’être un film, c’est un territoire : un paysage qui dure deux heures et qui nous ensorcelle. On est dévorés par ces vastes étendues de neige, ces forêts de sapins géants, ces montagnes désertes bien plus que par les loups…

Pourtant, ce sont ces loups, sans doute, qui donnent au film toute sa magie terrifiante. Ils viennent par meute, de plus en plus nombreux, tourmenter et dévorer petit à petit les rescapés d’un crash aérien, qui ont atterri au beau milieu de l’Alaska, blessés pour la plupart, terrorisés et à demi gelés. Dans ce territoire aussi beau qu’il est effrayant, ils tentent leur chance, si infime qu’elle paraisse, de survivre. Evidemment pour les habitués des films de survie, la situation est envenimée par des tensions entre ces hommes qui doivent faire équipe s’ils veulent avoir une quelconque chance face aux loups et au froid.

Je me permets malgré tout de déplorer une certaine platitude des personnages qui, à mes yeux, ne sont pas assez attachants pour que le film soit vraiment terrifiant. Les rôles sont répartis de manière un peu trop caricaturale (le leader du groupe, calme, courageux et philanthrope, le coléreux qui conteste cette autorité, le peureux, et ainsi de suite…) si bien qu’on peut presque deviner qui va mourir et dans quel ordre…

Bébert

etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoilesetoiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s