Même s’il est tentant de discourir de la façon dont Charlie Sheen a récemment « pété un câble » pour être finalement remercié par la chaîne CBS, laissons de côté ses frasques médiatiques pour nous concentrer sur les 8 saisons de Mon Oncle Charlie qu’il laisse derrière lui. Two and a Half Men (en VO) mérite bien cela.

Charlie Harper est un compositeur … de jingles publicitaires. En dépit du caractère un peu ridicule de son métier, il est plus riche que vous et vit comme un pacha. Mais il a d’autres caractéristiques : il enchaîne les conquêtes, il est égoïste, et adepte de l’humour pince sans rire. En outre, il est en conflit avec sa mère. L’histoire commence quand son frère, Alan, rompt avec sa femme. Sans trop lui laisser le choix, il vient s’installer chez lui avec son fils, le petit Jake (tilt : donc Charlie est son oncle !), rondouillard et vif d’esprit. Mais très vite, ce qui devait n’être que temporaire devient un hébergement de longue durée.

Pour vous motiver à vous consacrer à une sitcom apparemment destiné à un public décérébré, sachez que son créateur n’est nul autre que Chuck Lorre, avant The Big Bang Theory. Ce nom est la promesse de deux choses : 1) des rires préenregistrés (on s’y fait) et 2) des dialogues énormes et des barres de rire.

Balayez vos préjugés, cette série est excellente (même en VF). On pourra la qualifier de série pop-corn : l’humour étant au rendez-vous, les épisodes de 20 minutes passent comme du petit lait !

Dého Edéba

etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s