On l’aime ou on ne l’aime pas, mais, ce qui est sûr, c’est que personne ne reste indifférent devant ce que j’appelle une version allemande de La Passion du Christ de Mel Gibson. Accompagnée de Solène, qui a refusé de le voir par peur de gerber dans la salle cinéma, je commence cette critique qui sera l’une des meilleures jamais écrites par ma plume cette année.

Orphelin, Tore est un adolescent allemand faisant parti des Jesus Freaks, groupe d’amis punks qui rejettent les conceptions classiques de l’Eglise catholique au profit d’un amour inconditionnel pour le doux Jésus. Il rencontre Benno et sa famille alors que ces derniers sont victimes d’une panne de voiture. Demandant à Jésus de l’aider, il réussit à la faire « miraculeusement » démarrer (#AP). C’est le début de son histoire avec cette famille qui décide de l’adopter. Torre pense avoir trouvé son paradis, mais les apparences se révéleront trompeuses : ce qui semblait être un Eden pour le jeune Tore va se révéler être son enfer, son chemin de croix.

Premier long-métrage de Katrin Gebbe, réalisatrice allemande s’étant déjà essayé à l’exercice du court-métrage et ayant même touché au monde des spots publicitaires, le film se fait huer en avant-première et crée la surprise. Premier essai, pourtant essai réussi pour moi, complètement raté pour d’autres, ce film parlera de lui (ou pas) mais mon conseil est d’aller juger par vous-même quand il sortira en France, avec un sac plastique pour vomir pour les âmes sensibles.

Zizi Top

etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoiles-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s