Toute une bande de fans du cinéma cheap mais classe, underground et gore sur les bords l’attendait avec impatience, et le voici enfin : Underworld 4, le retour des gentils (enfin presque) vampires livrant une guerre éternelle et sans merci aux loups-garous (ou lycans pour les puristes), et en plus il est en 3D ! Oui mais voilà… La chauve-souris a du plomb dans l’aile…

En effet, si le film en lui-même est somme toute un honnête film d’action, parfois assez spectaculaire (notamment lors d’une scène de poursuite haletante entre une voiture et trois loups-garous affamés), il a beaucoup perdu de ce qui faisait la qualité du premier opus, si bien que l’on ne peut s’empêcher de penser que Mans et Bjorn (jolis noms n’est-ce pas ?) ont un peu perdu de vue l’âme de la série. Ainsi, les effets spéciaux simples mais efficaces qui faisaient le charme de Underworld (loups-garous en peluche surgissant des ombres, jus de tomate jaillissant à flot, et j’en passe) sont presque totalement absents (ce n’est que sur certains plans rapprochés que l’on retrouve avec bonheur les marionnettes de loup-garous) et ont été remplacés par la bonne vieille image de synthèse ultra réaliste et les blessures, morsures et autres arrachages de bras si réalistes que l’on ne peut s’empêcher de porter sa main à la gorge quand l’une d’elle se fait arracher d’un coup de dent du cou de son propriétaire légitime. Tant mieux ! me direz vous.

Mais non ! Absolument pas ! Avec Underworld 4, c’est bel et bien une nouvelle ère pour la série, mais surtout la fin d’une ancienne ! D’une ère où l’on avait réussi le pari improbable de faire un film culte à propos de vampires se battant comme Néo dans le premier Matrix contre des loups rappelant King Kong (le vieux, avec la marionnette) ! D’une ère où il était encore possible, avec un petit budget, deux pistolets, peu de lumière, une caméra portée à l’épaule, des effets spéciaux artisanaux et quelques acteurs, de faire un bon film, bien plus marquant que les grosses productions hollywoodiennes !

Mais bon, puisque depuis Star Wars il semble que les films à petit budget soient destinés à devenir des superproductions (oubliant par là qu’ils n’ont nul besoin de cela pour trouver leur public), et aussi parce qu’il n’y a que les fans de la première heure comme moi qui déplorent réellement cette trahison, il faut convenir que malgré tout, Underworld 4 est une très bonne détente. L’histoire est simple (méchants loup -garous veulent mettre au point sérum pour devenir plus forts, gentille vampire et sa fille mi-lycan, mi-chauve-souris vont régler le problème), la mise en scène efficace. Les images de synthèse rendent l’action plus vivante et les possibilités plus vastes, mais du coup le film en devient beaucoup moins intense et bascule souvent du film d’épouvante dans le simple film d’action. Le loup-garou de trois mètres sur deux et vraiment impressionnant, surtout en 3D, et les méchants détestables à souhait !

En bref, convient tout à fait pour un lendemain de soirée où l’on ne veut pas se prendre la tête et se détendre devant un grand écran.

Magneto

etoiles-2etoiles-2etoiles-2etoilesetoiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s